8rkltygaryadatqkzam6

Comment choisir ses chaussures de ski ?

Vous débordez d’excitation, car la saison d’hiver approche à grands pas ? Voulez-vous passer des jours, voire des semaines, à dévaler les pistes de montagne cet hiver ? Si vous avez répondu oui à ces deux questions, vous devez savoir combien il est important de trouver les bonnes chaussures de ski. Après tout, ce n’est pas drôle de skier lorsque vos pieds sont froids et douloureux. La plupart des amateurs de ski ne connaissent que trop bien cette sensation de cambrure du pied et d’orteils engourdis dans leurs chaussures de ski. Une chaussure de ski bien ajustée est la base de tout équipement de ski et vaut la peine qu’on y consacre du temps et de l’argent. Comme il existe aujourd’hui de nombreuses marques de chaussures de ski, vous risquez de vous perdre dans ce vaste choix. Découvrez dans cet article les critères pour choisir sa chaussure de ski. 

Choisir la bonne taille

Il s’agit d’un critère important à prendre en compte au moment de choisir sa chaussure de ski. Les tailles des chaussures de ski sont mesurées sur une échelle appelée Mondopoint, qui est l’équivalent des centimètres. La recommandation est de choisir la pointure qui est juste au-dessus de la mesure de votre pied, c’est-à-dire que si votre pied mesure 26,9 cm, vous devriez choisir une chaussure de ski de taille 27,5. La largeur de la chaussure de ski est appelée forme, et plus la forme est large, plus la chaussure est confortable. Pour un ajustement optimal, vous devez choisir une largeur de forme qui est légèrement plus étroite que votre pied.

Vérifier l’indice de flex

Le flex ou indice de flex est un système utilisé par les fabricants pour différencier les différents modèles de chaussures. Cependant, l’indice de flex d’une chaussure de ski peut varier en raison d’un certain nombre de facteurs tels que la température, les types de plastiques utilisés, le nombre de boucles et le style de la chaussure. Il n’existe pas de norme industrielle régissant la signification réelle du terme « flex », de sorte que les valeurs peuvent être considérées comme arbitraires et doivent être prises à titre indicatif.

Comme les hommes sont généralement plus grands, plus lourds et ont des muscles des jambes plus puissants que les femmes, ils sont donc capables d’exercer un effet de levier et une force plus importants sur et à travers une chaussure de ski. Pour cette raison, la gamme de chaussures de ski pour hommes aura un indice de flex plus élevé que les chaussures pour femmes.

Prendre en compte son niveau d’habileté

Le niveau d’habileté est un autre critère à prendre en compte pour choisir sa chaussure de ski. En règle générale, un skieur moins expérimenté devrait rechercher un flex plus souple dans une chaussure de ski, car il a tendance à être plus tolérant pendant que le skieur apprend le sport. En se référant au tableau des tailles ci-dessus, un skieur moins expérimenté peut également préférer un ajustement confortable. Au fur et à mesure que le skieur progresse dans son niveau d’habileté et explore des terrains plus abrupts et plus variables, une chaussure à la flexion plus rigide peut être souhaitable, car elle sera plus réactive et permettra au skieur de transférer son énergie beaucoup plus efficacement dans les skis. Un skieur de niveau intermédiaire à avancé et expert préférera une chaussure performante, car l’ajustement plus serré autour du pied.

Forme de la jambe et du pied

Les chaussures de ski ont des formes et des volumes différents au niveau du pied et du bas de la jambe, et il est tout aussi important de veiller à ce que ces zones soient bien ajustées que de s’assurer que la longueur et la largeur de la chaussure de ski sont appropriées. En règle générale, une chaussure de ski à tige étroite a généralement moins de volume au niveau de la partie inférieure de la chaussure et du revers, et une chaussure de ski à tige large sera plus volumineuse au niveau de la partie inférieure de la chaussure et du revers. Les skieurs dont les mollets sont plus développés et plus musclés doivent se méfier des chaussures à faible volume, car elles peuvent exercer une pression sur les artères situées à l’arrière de la jambe qui irriguent le pied, ce qui entraîne des pieds engourdis et froids. 

Conclusion

Votre chaussure de ski est un investissement. Elle sera votre compagnon sur les pistes pendant de nombreuses années, et choisir la bonne paire vous permettra de maintenir vos performances et votre confort au maximum.